Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Spots sensibles/Brévent

Brévent

11/08/2013 - Lu 25365 fois
Accident mortel trois semaines après la réouverture du Brévent

 Bonjour,


l'association de Paralpinisme ne cache pas sa très grande préoccupation à la suite du dernier accident mortel au Brévent, survenu seulement après 3 semaines de réouverture. Le spot du Brévent ouvert en juin 2012 avait été interdit très rapidement à la suite de plusieurs accidents dont un mortel. Pendant un an, l'association en collaboration avec d'autres personnes n'ont pas ménagé leur peine pour obtenir une autorisation de saut sous conditions. Au delà des créneaux horaires et d'autres impératifs, on doit considérer qu'il existe un véritable contrat moral à respecter : sauter en sécurité pour ne pas attirer l'attention sur ce spot médiatiquement très exposé.

On voit malheureusement que cela est le cadet des souci de certains. Le dernier accident est particulièrement révélateur. Comme l'année dernière, accident en fin d'après midi, 4ème saut, et volonté affichée de raser le plancher des vaches dans des conditions aérologiques mauvaises et peu adaptées à ce type de pratique (1 membre du bureau était présent sur place). 

L'association de Paralpinisme n'a pas à juger ceux que veulent jouer au delà du raisonnable (voler si bas que la tête passe mais pas les pieds). A chacun de fixer ses limites. Par contre nous ne pouvons cautionner la politique de la terre brulée : après moi le déluge... Il faut bien comprendre que la répétition d'accident au Brévent entraînera obligatoirement des problèmes pour notre communauté avec à la clé des interdictions plus ou moins étendues sur la vallée de Chamonix voir au delà. La bienveillance des autorités, déjà fortement mise à mal par des sauts réalisés dans la zone interdite du mont blanc en juillet (coté aiguilles de Chamonix), pourrait ne plus durer longtemps.

Nous pensons qu'il est dans notre intérêt de limiter les sauts au seul créneau du matin pour la fin de l'été, et de garder une marge raisonnable de sécurité en hauteur, tout en respectant les règles fixées par l'arrêté municipal. 
Bien évidement cela n'évitera pas tous les problèmes mais permettra de limiter considérablement les risques. Il ne s'agit pas de punir les pratiquants sérieux mais bien de préserver nos intérêts.

Même si c'est contraignant pour la majorité de prôner un restriction, cela peu aussi éviter des accidents mortels, et c'est toujours autant de vies de sauvées.

Bons sauts à tous.

 

 

Hello,

 

The association of paralpinisme does not hide his great concern following the last fatal accident at Brevent, occurred only after 3 weeks of reopening. The spot Brevent opened in June 2012, was banned very quickly after several accidents including one fatality. For a year, the association in collaboration with others people have worked so hard to get permission to jump with restricted conditions. Beyond the time limits and other requirements slots, one must consider that there is a moral contract to follow: jump in security not to draw attention to this very spot media-exposed.

 

Unfortunately, we see that this is the least of concern for some. The last accident is particularly revealing. Like last year, accident late afternoon, the fourth jump, and willingness to fly very low in poor wind conditions and ill-suited to this type of practice (one board member was present on site).

 

The association of Paralpinsime do not judge those that want to play beyond the reasonable (flying so low that the head passes but not feet). At each setting its limits. By cons we can not support the policy of scorched earth: after me the deluge ... It should be understood that the repetition of the accidents must lead Brevent problems for our community with the key prohibitions more or less widespread in the Chamonix valley. Benevolence of the authorities, already heavily undermined by leaps made in the forbidden Mont Blanc in July (needle side of Chamonix) area, could not last much longer.

 

We believe it is in our interest to limit the jumps only niche in the morning to the end of the summer, and keep a reasonable margin of safety at height, while respecting the rules of the bylaw.

Obviously this does not prevent all problems, but will significantly reduce the risk. It is not to punish serious practitioners but to preserve our interests.

 

Even if it is binding for the majority of advocating a restriction, it also prevent some fatalities, and it is always saved many lives.

 

Good jumps security at all.

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Gorges de la bourneArticle suivant : Chamonix et Mont Blanc