Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Technique et sécurité/Progression type du débutant

Progression type du débutant

02/05/2014 - Lu 23365 fois
Tout les conseils de l'association pour minimiser les risques inhérents à la pratique du paralpinisme.

 La progression type du débutant en paralpinisme

 

 

    1) Le premier saut

     

 

Les premiers sauts pourront etre réalisés sans glisseur à partir d'un pont

 

Les avantages du sauts sans glisseur :

-un seul geste à travailler : bien pousser

-pas de retour falaise en cas de 180° à l'ouverture

-l'ouverture très rapide rattrapera un mauvais départ, trop piqueur, trop debout, ou sur la tranche, qui s'aggrave au fil des secondes qui passent.

 

a) La tenue de l'extracteur :

-savoir plier un extracteur en champignon

-savoir le tenir et gérer le cheminement de la drisse pour éviter que l'extracteur ne s'enroule autour du bras

-effectuer un bon jeté, sans enfoncer une épaule !

 

b) Le choix du pont :

-un pont d'au moins 100 mètres de haut

-avec un posé facile

-évitez les autoroutes, les voitures qui roulent très vite et les gendarmes augmentent considérablement votre stress et donc diminuent votre concentration

-venir avec une personne de confiance, de préférence votre parrain, mais surtout pas tout seul, pour votre sécurité .

 

c) Le jour du premier saut de pont :

-se sentir prêt physiquement et psychologiquement (bien dormi, pas de drogue, pas d'alcool la veille)

-avoir fait vérifier son pliage pour être parfaitement confiant à ce niveau

-avoir fait un repérage du posé

-avoir choisi une journée sans vent

 

Le passage aux sauts de falaises ne pourra se faire qu'après avoir acquis une maitrise parfaite des sauts de ponts:

-poussée symétrique

-stabilité

-ancrage dans l'air

-ouverture du visuel

-bon jeté d'extracteur

-ouverture dans l'axe

 

 

2) Le premier saut de falaise sans glisseur

 

-Le choix du spot est très important : choisir une falaise très déversante pour pouvoir corriger une orientation à l'ouverture, et avec un posé facile.

La Conque, dans les gorges de la bourne, est un spot idéal pour faire ses premiers sauts de falaise sans glisseur. Un nouveau chemin d'accès avec une cablette a été créé en 2012 par Anaël Vaquette pour faciliter l'accès des débutants. 

-Valider les acquis des sauts de ponts

-Choisir une météo sans vent

-Connaitre l'accès du spot choisi

-Être capable de descendre en rappel, si le spot l'exige

 

 

3) Le premier saut de falaise glisseur haut, extracteur rangé

 

Maintenant que vous avez appris à vous déposer sur l'air grâce à vos sauts sans glisseur, vous allez pouvoir apprendre à chuter.

Ne faites jamais de saut glisseur haut, l'extracteur à la main.

 

-Le choix du spot est, lui aussi, très important : choisir un spot suffisamment haut, avec un délais permettant une bonne ouverture, voir de pouvoir corriger une orientation. L'idéal est une falaise déversante, permettant 6 à 8 secondes de chute. Avec ce genre de saut, une ouverture à 6 secondes vous donne une marge acceptable. Il est préférable d'éviter les délais de 3 à 5 secondes, source de nombreux problèmes.

-Acquisition des temps de chute grâce au visuel sol

-Geste d'ouverture symétrique

-Réactivité à l'ouverture et correction rapide des orientations

 

 

4) Les premières dérives

 

Il est vraiment essentiel de savoir bien dériver en sautant seul et de savoir tirer à la hauteur voulue. Changer de spot régulièrement "ouvrira" votre visuel et vous apportera de l'expérience. Vous devez aussi maîtriser les différents départs : pieds joints, pieds décalés puis deu pas d'élan, et enfin en courant. La dérive en lisse est une base fondamentale pour pouvoir accéder à tous les autres sauts plus compliqués.

 

 

 

Quelques conseils pour ensuite continuer à évoluer correctement :

 

-La bonne hauteur d'ouverture : suffisante pour prendre en compte un éventuel retard à l'ouverture ou résorber une orientation, CE QUI VOUS ARRIVERA DE MANIERE CERTAINE UN JOUR OU L'AUTRE...

 

-Les difficultés : ne rajoutez qu'une seule difficulté à la fois. Exemple de difficulté : nouveau spot, un saut à plusieurs, caméra, le track pants, l'accro, le VR ou le freefly, la wingsuit.

 

-La pratique : il est important de pratiquer régulièrement pour avoir des acquis solides, des automatismes, les bons réflexes de survie ! Pour chaque nouvelle étape de votre progression entrainez-vous sur des sauts que vous connaissez, puis appliquez sur d'autres ensuite. Prenez le temps d'assimiler, et ne brulez pas les étapes.

 

-Les extracteurs : vous trouverez dans « technique et sécurité » la table d'utilisation des extracteurs.

 

-Les temps de chutes : vous trouverez aussi dans « technique et sécurité », un tableau des temps de chute.

 

-La fatality list : http://www.blincmagazine.com/forum/wiki/BASE_Fatality_List

Voici une traduction en français de la liste de tout les accidents mortels dans le monde depuis 1981 : http://etc34.free.fr/BASE%20Fatality%20List.html

C'est très intéressant à lire pour savoir ce qu'il ne faut pas faire.

 

-Le track pants : il est essentiel de maitriser à la perfection la dérive en lisse depuis n'importe quel spot avant de sauter en track pants. Il est très fréquent de faire des virages incontrôlés pendant ses premier sauts de track pants. Il est donc vivement recommandé d'en faire d'abord d'avion.

 

-La wingsuit : il vous faudra maitriser parfaitement la wingsuit d'avion avant de sauter d'une falaise. Le fait d'être emprisonné dans ce genre de vêtements réduit considérablement la liberté de mouvement. L'accès aux commandes prend plus de temps. Ce n'est PAS un élément de sécurité !!!

En parachutisme, vous serrez obligé de commencer en modèle débutant, puis intermédiaire, et après seulement expert. La logique veut que ce soit pareil en paralpinisme. Chaque nouvelle wingsuit doit être maitrisée d'avion avant de sauter de falaise. Il en va de votre vie !  

 

Conclusion : La pérennité de ce sport nécessite un comportement autonome et responsable. L'image de ce sport passe par votre pratique. 

Le paralpinisme est toléré en France et c'est une chance. Le Base-jump et le paralpinisme sont interdit dans certains pays. Donc soyez responsable, prudent, automnome, respectueux de la nature et des propriétaires de terrains que vous traversez.

Vous pratiquez un sport unique, profitez des bons moments liés à notre activité et soyez prudent.

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |